Suche

Login

Verband der Europäischen Laminatbodenhersteller e.V.

L'acajou en vogue - La branche des revêtements de sol stratifiés avec de Nouvelles Idées de design à l'Interzum

elnf9903

A l'Interzum 99, la branche des fabricants de revêtements de sol stratifiés présente un mélange d'idées vraiment réussi. Les teintes chaudes et sombres sont à la mode - l'acajou, le cerisier, l'aulne, tirant partiellement sur le rouge. Dans le nouveau «design en bois ancien», elles s'associent pour ainsi créer une ambiance colorée, contrastée, avec une impression de brillance remarquable. Le décor fait l'effet d'un vieux sol en bois, jalonné de stries et de diverses touches d'usure. Confort et élégance se retrouvent dans le jeu de couleurs particulièrement évocateur. Les imitations de parquet se révèlent être d'une beauté classique. Les parquets prédominants sont en bambou, en bouleau et en chêne à deux lamelles. On trouve aussi des reproductions de pierre à l'Interzum, aussi bien dans des teintes claires que foncées.

EPLF - Pour plus de qualité

Un design attrayant, une grande résistance et une bonne longévité sont les atouts à l'origine du succès du revêtement de sol stratifié. Tout particulièrement les fabricants de marque s'efforcent constamment d'optimiser la qualité et les propriétés d'utilisation du revêtement de sol stratifié. Les plus grands fabricants de marque de l'Europe entière se sont regroupés par leur affiliation à la Fédération Européenne des Fabricants de revêtements de Sol Stratifiés (EPLF). La fédération a pour objectif de faire prendre conscience sur le marché de la qualité des éléments de revêtements de sol stratifiés. Seules les sociétés qui s'engagent à un haut niveau de qualité et disposent des procédés de fabrication appropriés peuvent être membres de l'EPLF.

L'EPLF était également le moteur de l'élaboration de la nouvelle euronorme pour les revêtements de sol stratifiés qui existe depuis 1998 sous forme de prénorme européenne, son adoption étant prévue pour l'automne 1999. Les critères auxquels doit satisfaire un revêtement de sol stratifié de qualité supérieure sont énumérés pour la première fois de manière systématique dans la future norme EN 13329. La qualité n'est plus définie seulement par le facteur de la résistance à l'usure mais par une variété d'exigences de qualité telles que l'effort de choc, l'insensibilité aux taches, le comportement vis à vis de la cendre de cigarette, le déplacement des pieds de meubles, le gonflement, pour ne citer que l'essentiel. C'est ainsi qu'à été définitivement mis un terme aux «olympiades des taux d'usure».

Des pictogrammes pour des achats en toute sécurité

Sur la base des critères cités, la norme définit des classes d'usage qui - représentées par des pictogrammes explicites - doivent à l'avenir apparaître sur chaque emballage. Cela procure au consommateur une meilleure clarté et une plus grande sécurité d'achat. Pour ce qui est des classes d'usage, on distingue les domaines Domestique et Industriel à utilisation importante, moyenne et modérée. La chambre à coucher et la chambre d'amis sont par ex. répertoriées dans la catégorie «domestique à utilisation modérée» (classe 21), le salon et la salle à manger dans «domestique à utilisation moyenne» (classe 22), les cages d'escalier et les halls d'entrée dans «domestique à utilisation importante» (classe 23). La classification dans le domaine des utilisations commerciales s'effectue de manière analogue.

Du point de vue de l'EPLF, la norme EN 13329 occasionnera un changement fondamental du «monde» des revêtements de sol stratifiés. D'après Ulrich Windmöller, président de l'EPLF: «La branche dispose désormais d'un niveau de qualité applicable dans toute l'Europe grâce auquel il est possible de distinguer les produits haut de gamme des produits bas de gamme». La nécessité d'une telle norme résulte notamment de la croissance permanente de l'offre sur le marché liée au danger de la grande divergence des caractéristiques d'usage des diverses offres de produits: d'un côté de la marchandise de qualité, de l'autre des produits bon marché.

La croissance se poursuit - La pression sur les prix augmente

Comme de nombreux produits, le revêtement de sol stratifié est lui aussi livré à une concurrence des prix croissante. Après le développement soudain du marché encore relativement jeune depuis le début de cette décennie, des phénomènes de saturation commencent à se manifester. Suite à la demande croissante, de nouvelles unités de production sont créées partout dans le monde, le nombre de fabricants et de structures commerciales augmente - et donc la pression sur les prix. M. Windmöller affirme: «Dans l'ensemble, on enregistre encore une croissance, mais les capacités surpassent largement le potentiel du marché.»

En 1997, la production de revêtements de sol stratifiés atteignait en Europe 100 à 120 millions de m2. A en croire les résultats des enquêtes de l'EPLF, le volume écoulé par les fabricants européens en 1998 serait de 120 à 150 millions de m2. Il existe des prévisions selon lesquelles le niveau des 200 millions de mètres carrés serait peut-être dépassé d'ici l'an 2000. Néanmoins, en Allemagne (consommation: 35 millions de m2), la période des élans de croissance à deux chiffres semble être révolue. D'après les gros exportateurs membres de l'EPLF, l'Autriche, la France, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et la Suisse sont sur les pas de ce grand marché individuel. La couverture des besoins du marché par les sociétés membres de l'EPLF en Europe s'élève à environ 60 à 70 pour cent.

Les entreprises doivent tenir leur cap entre les chances d'extension du marché à l'échelle internationale et la pression croissante sur les prix consécutive à une augmentation des capacités de production dans le monde entier. A l'avenir, un marketing subtil sera, plus que jamais, un véritable impératif. Avec la norme EN 13329, la branche des fabricants de revêtements de sol stratifiés a en main un instrument qui lui épargnera des périodes de crise telles qu'il y en a eu dans le secteur des moquettes, il y a des décennies. Sur ce point, l'EPLF a donc tout lieu de garder son optimisme - même en toute modestie.

Kontakt Presse

EPLF®
Verband der Europäischen Laminatbodenhersteller e.V.
Anne-Claude Martin
Pressereferentin
pressateplf [dot] com
Rue Defacqz 52
1050 Ixelles
Tel. +32.(0)2.536.86.74
 

Nach Oben