Suche

Login

Verband der Europäischen Laminatbodenhersteller e.V.

Industrie européenne des revêtements de sols stratifiés : « Continuer à progresser avec qualité et force d’innovation. »

elnf1302

Les entreprises membres de l'EPLF abordent l’atmosphère pour l’année 2013 de manière très différenciée. La situation stable en Allemagne est particulièrement réjouissante. En regardant les marchés étrangers, l’EPLF mise sur une amélioration de la situa-tion pour les pays situés dans le sud de l’Europe et reste dans l'expectative quant aux marchés en pleine expansion en Turquie et en Amérique du Sud. Par ailleurs, les exportations vers la Chine ont repris de manière significative, surtout dans le do-maine du haut de gamme. Cela atteste de la grande popularité de la qualité et de la force d’innovation européennes à travers le monde.

 

« Les stratifiés sont et demeureront un produit très prisé, même si les résultats sont très différenciés d’un marché à l’autre », est le bilan tiré par le président de l’EPLF Ludger Schindler face à la situation actuelle sur le marché. « La situation en Allemagne est stable. Dans le Sud de l’Europe, la crise de l’endettement et les variations conjoncturelles continuent d’avoir des répercussions sur le chiffre d’affaires enregistré par les revêtements de sols stratifiés. Mais dans l’ensemble, la zone euro est progressivement sur la voie du redressement. La Turquie est le deuxième marché d’Europe en termes de volume et les exportations vers l’Amérique du sud connaissent un développement positif, même nos exportations vers la Chine s’inscrivent à la hausse. » Les ventes réalisées par les entreprises membres de l’EPLF s’élevaient à 460 millions de m2.

Stratifiés : un produit présentant des possibilités illimitées

Selon la Fédération EPLF, l’évolution économique d’ensemble en Allemagne est également portée par les classes moyennes qui inves-tissent continuellement dans des valeurs durables, par ex. dans l’immobilier dont ils sont propriétaire. Le renouvellement des revête-ments de sols figure en pôle position des mesures de rénovation de moyenne et grande envergure. L’EPLF y perçoit une base d’activités solide pour le secteur des stratifiés qui est nécessaire pour pouvoir investir à long terme dans le développement de leurs assortiments. Les exigences du marché allemand en termes de qualité et d’esthétique sont manifestement très élevées. « Les entreprises membres de l’EPLF vont continuer à définir des références pour le développement de l’ensemble du secteur », affirme Monsieur Schin-dler, « car les innovations génèrent aussi toujours leur propre con-joncture. Nous le sentirons également au salon Domotex. » La grande force d’innovation des fabricants européens se traduit notamment par des caractéristiques de produits telles que les optiques expérimentales de conifères, des surfaces teintées ou détournées, le look « usagé », les décors en chêne foncé ou des planches larges à l’ancienne particulièrement longues dans une impression « all-over ».

Changement d’image auprès des architectes, évolution positive chez les artisans

Dans la halle 9, le salon Domotex organise une exposition de revê-tements de sols de grande qualité des segments Parquet et Stratifiés dans le cadre de la thématique « Flooring Deluxe ». Les « Concept Rooms » assurent une mise en scène novatrice des sols pour les visiteurs du salon.

Volkmar Halbe, responsable du groupe de travail Marchés et Image de l’EPLF, constate d’ailleurs à cet égard : « Le salon Domotex est une bonne plateforme pour les produits haut de gamme proposés par les membres de l’EPLF. Voilà des années que les stratifiés ne cessent de gagner des parts de marché par rapport à d’autres revêtements de sols. Cela s’explique par les propriétés uniques du produit : les stratifiés sont durables, faciles à entretenir, particulièrement aisés à poser et offrent des possibilités d’aménagement infinies. C’est surtout ce dernier aspect auquel un nombre croissant d'architectes est sensibilisé. La Fédération EPLF privilégie d’ailleurs en la matière un travail d'information et d'explication très conséquent. Ceci explique d'ailleurs que nous nous réjouissons que les « Concept Rooms » à Hanovre révèlent les différentes possibilités d'aménagement par le biais de stratifiés de haute qualité. »

Selon Volkmar Halbe, « La distribution se doit d’apporter de nouvelles formes de présentations d’expériences au client final aux groupes cibles des artisans ou des bricoleurs parmi les consommateurs fi-naux ». Alors, les impulsions novatrices du salon Domotex peuvent directement être mises en œuvre pour la prospection commerciale active sur place. » En se rendant au nouvel espace dédié « Point de rendez-vous de l’artisanat », les artisans parmi les visiteurs du salon Domotex obtiennent par exemple des informations au sujet des der-nières tendances en matière de techniques de pose.

Monsieur Halbe précise d’ailleurs : « Le segment des artisans connaît actuellement une évolution très réjouissante. Les clients du segment supérieur, comme par exemple la génération des plus de cinquante ans au fort pouvoir d’achat, ne souhaitent pas poser le sol eux-mêmes. Dans ce domaine ainsi que dans les applications de petite envergure, les prestations « sans souci » des spécialistes de la pose jouissent d’un bel avenir. Les bricoleurs du dimanche ainsi que les artisans chevronnés profiteront bien sûr au même titre des avantages en termes de pose des stratifiés. Les fabricants européens de strati-fiés ont en l’occurrence réalisé de véritables prouesses ces dernières années, ce qui leur permet de se démarquer positivement des presta-taires bon marché. »

Points positifs en termes d’écologie et de durabilité

Les exigences écologiques dans la construction prennent de plus en plus d’importance. Les stratifiés y ont toutes leurs chances, selon Monsieur Halbe, car « les stratifiés sont de par leur nature un produit écologique, car ils peuvent offrir une optique bois parfaite et une qua-lité durable sans avoir recours à des essences souvent rares. Or, la durabilité signifie plus qu’un ange bleu ou le respect des déclarations environnementales que l’ensemble des fabricants regroupés au sein de l’EPLF s’engage bien sûr à respecter. » Selon les consignes de la Société allemande pour la construction durable, la durabilité repose sur trois facteurs : écologie, économie et solutions durables sur le plan social – donc par conséquent également par exemple la question où et dans quelles conditions se déroule la production. Monsieur Halbe : « En l’occurrence, les membres de la Fédération présentent des exigences très élevées face à eux-mêmes qu’il faut alors transmettre aux clients finaux. Le consommateur doit avoir conscience qu’il peut contribuer à la préservation de postes de travail en Europe. Par ailleurs, il choisit ainsi le produit qui présente des caractéristiques supérieures en termes de durabilité. »

Le travail de normalisation réalise des progrès

Pour le Dr. Theo Smet, porte-parole du groupe de travail Technique auprès de la Fédération EPLF, les activités de normalisation de la Fédération sont en relation directe avec l’évolution du marché : « La réponse des membres de la Fédération EPLF aux conditions cadre économiques globalement difficiles constitue une preuve de la qualité technique, du développement de produits novateurs, d’efforts encore plus conséquentes pour plus de transparence en termes de caractéristiques techniques et l’approche globale des systèmes de revêtements de sol stratifiés complets. Il est bien sûr question des combinaisons de stratifiés avec les supports, par ex. en tenant compte du chauffage et de la réfrigération au sol, de l’isolation acoustique, du nettoyage et de l’entretien ainsi que des aspects écologiques. »

La Fédération accompagne les performances réalisées par les entreprises sur le plan de la recherche et du développement par un travail de normalisation continu à échelle européenne et internationale. La Fédération accompagne les performances réalisées par les différentes entreprises sur le plan de la recherche et du développement par un travail de normalisation continu à échelle européenne et internationale. En raison de l’amendement lié au mandat M119, initié par la Commission Européenne, la commission technique CEN TC 134 (revêtements de sols résilients, textiles et stratifiés), le projet de révision de la norme EN 14041 a été abordé. L’objectif consiste à intégrer les substances dangereuses et les aspects écologiques dans le marquage CE. Il s’agit avant tout de la qualité de l’air ambiant intérieur, des émissions de composés organiques volatiles et des substances dangereuses. La commission technique travaille d’arrache-pied à la mise en œuvre et déposera le projet sous peu. Par ailleurs, toutes les modifications nécessaires sont réalisées pour adapter le CPD (Construction Product Directive) à la future CPR (Construction Product Regulation).

Au niveau de la CEN, il existe d’autres projets de grande envergure auxquels la Fédération EPLF collabore au sein des organes. La norme EN 16094 qui consiste en une méthode d’essai pour la détermination de la résistance aux microrayures a été publiée dès janvier 2012. Le projet de norme FprCEN/TS 16354 pour les matériaux supports a été déposé en vue d’un examen officiel. Le projet décrit les exigences et les méthodes de contrôle en cas de matériaux de supports non fixes de stratifiés et créé un système d’évaluation uniforme pour ces composants importants du système. Les autres projets de normalisation sont la révision des standards pour les revêtements de stratifiés EN 13329 – résines duroplastiques, EN 14978 – surfaces en acrylique durcies par faisceau d'électrons ainsi que l'impression directe (EN 15468). Enfin, le thème des bruits aériens continue de poser de nombreux défis sur le plan de la méthode et de la physique pour les techniciens de l’EPLF. 

Kontakt Presse

EPLF®
Verband der Europäischen Laminatbodenhersteller e.V.
Anne-Claude Martin
Pressereferentin
pressateplf [dot] com
Rue Defacqz 52
1050 Ixelles
Tel. +32.(0)2.536.86.74
 

(62.5 KB)
Mehr erfahren
Nach Oben