Suche

Login

Verband der Europäischen Laminatbodenhersteller e.V.

Marchés des stratifiés 2012 entre conjoncture et tendances Les sociétés membres de l’EPLF ont vendu 460 millions de m² à travers le monde

elnf1301

La Direction de l’EPLF a de bonnes raisons d’être de bonne humeur : il semblerait que la stagnation des ventes des entreprises membres de la Fédération dans certains marchés soit d’origine purement conjoncturelle. Et là où les stratifiés sont remplacés par des produits de substitution, force est de constater que ce sont souvent des entreprises membres de l'EPLF qui ont accompagné les premiers pas des nouveaux produits en qualité de fournisseurs. L’un dans l’autre et malgré la crise qui sévit dans le Sud de l’Europe, les ventes de stratifiés des membres de l’EPLF en 2012 n’accusent qu’un léger repli global.

 

Les 22 membres ordinaires de l’EPLF – la Fédération des fabricants européens de revêtements de sols stratifiés e.V. ont en 2012 vendu 460 millions de m² issus de la production européenne (l’année précédente, il s’agissait de 468 millions de m²). Les ventes en volume ont ainsi reculé de 1,7 %.

Dans le peloton de tête des marchés nationaux d'Europe de l'Ouest, le classement n'a pas été bousculé, même s’il y a eu des changements au niveau des dimensions et des écarts absolus. La région dans son ensemble est restée relativement stable avec des ventes de l’ordre de près de 298 millions de m² (l’année précédente, il s’agissait de 299 millions de m²) (- 0,6 %). L’Allemagne se replie à 76 millions de m² (80 millions de m² l’année précédente), mais en tant que plus grand marché individuel de la région, il demeure toutefois en tête du classement de tous les pays d’Europe de l’Ouest. Les spécialistes de l’EPLF estiment que ce développement est moins lié à la conjoncture et bien davantage à la percée de nouveaux systèmes de revêtements de sols.

La Turquie que l’EPLF compte traditionnellement parmi le groupe de pays d’Europe occidentale occupe la deuxième place avec ses 66 millions de m² (l’année précédente, il s’agissait de 54 millions de m²). Tant la bonne croissance économique du pays – combinée à la hausse de la population, l’urbanisation et le boom sur le marché de la construction qui l’accompagne – que l’évolution chez les entreprises membres de l’EPLF constituent une base solide. En France, le marché des stratifiés a certes reculé de l’ordre d’un demi million de m², et pourtant le volume du marché a dépassé la marque de 40 millions de m² (l’année précédente, il s’agissait de près de 41 millions de m²) – tout en conservant la 3e place. Après des années de repli massif, la consolidation se précise également au Royaume-Uni : 29 millions de m² (30 millions de m² l’année précédente) garantissent la 4e place au classement de Europe de l’Ouest.

Dans le passé, les Pays-Bas incarnaient l’image même de la stabilité. Un recul de plus de 2 millions de m² à 19 millions de m² (21 millions de m² l’année précédente) ne menace pas encore son rang attitré de cinquième, mais du point de vue de la Direction de l’EPLF, à l'instar de l'Allemagne, il atteste d’un déplacement de la demande vers d’autres produits de structure similaire. Les autres chiffres supérieurs à la dizaine de millions sont générés en Espagne qui se place au 6e rang en enregistrant 15 millions de m² après 18 millions de m². A l’instar des autres marchés d’Europe occidentale, la crise conjoncturelle qui frappe avant tout l’Europe du Sud laisse également ses traces ici. Les autres 18 pays de cette région majeure pour l’EPLF enregistrent près de 53 millions de m² alors qu’il s’agissait de 55 millions de m² l’année précédente – soit une baisse de près de 4 %.

En Europe de l’Est non plus, la contraction du marché n’est pas achevée : le recul de 104 millions de m² à 99 millions de m² s’explique par de multiples causes (- 4,8%). La Pologne défend sa pôle position avec 24 millions de m² (26 millions de m² l’année précédente), suivi de la Russie avec 23,7 millions de m² (25 millions de m² l’année précédente). En ce qui concerne la Russie, la Fédération EPLF est certes d’avis que ces chiffres reflètent la réalité des membres de la Fédération, mais pas le marché en tant que tel dont on estime qu'il est plus positif, ce qui s’explique par des capacités existantes en dehors du cercle des membres de l’EPLF. La Roumanie se rétablit tout doucement avec ses 9,8 millions de m² (9,2 millions de m² l’année précédente) et reste à la troisième place devant l’Ukraine avec 8 millions de m² (inchangé par rapport à l’année précédente). La Hongrie – 4,3 millions de m² (5,5 millions de m² l’année précédente) – cède la cinquième place à la Bulgarie – 4,8 millions de m² (4,4 millions de m² l’année précédente). Les autres 13 pays de cette deuxième région partielle du marché domestique de l’EPLF enregistrent 24 millions de m² après 26 millions de m² l’année précédente – soit un recul de 7,7 %.

La perte de vitesse en Amérique du Nord a nettement décéléré. 24 millions de m² après 27 millions de m² enregistrés l’année précédente témoignent tout simplement du fait que la douleur s’estompe, car en 2010, les ventes réalisées dans cette région du commerce outremer de l'EPLF s’élevaient encore à 41 millions de m². En 2012, 12 millions de m² étaient pris en compte par les Etats-Unis (13 millions de m² l’année précédente), ce qui reproduit l’évolution constatée au Canada – également 12 millions de m² alors qu’il s’agissait de 13 millions de m² l’année précédente.

La région Asie-Pacifique affiche une légère tendance haussière, même si elle reste timide. Alors que des années plus tôt, le marché chinois s’était effondré en raison de la mise en place de la production propre pour les sols importés par les membres de l'EPLF, on constate à présent une vague de « roll-back » dans le domaine de la marchandise de marque spécialisée et de haute qualité. La Chine avec Hong Kong dépasse à nouveau le seuil des 3 millions de m² (il s’agissait de 2,3 millions de m² l’année précédente), Israël se situe à 1,9 million de m² (il s’agissait de 2 millions de m² l’année précédente), suivi par l’Iran avec 1,6 million de m² (un niveau échangé par rapport à l’année précédente) et l’Australie avec 1,5 million de m² (1,4 million de m² l’année précédente).

Dans les autres régions ou groupes de pays, il convient surtout de citer les exemples du Chili avec 6,5 millions de m², du Mexique avec 4,3 millions de m², de la Colombie avec 2,1 millions de m², de l’Afrique du Sud avec 1,9 million de m² et l’Argentine avec 1,6 million de m². Mesuré au volume global il s’agit de chiffres relativement réduits, mais il suffit d’imaginer une surface de 1.000.000 m² = 1 km²…? L’un dans l’autre, pour les membres de l’EPLF, l’année 2012 correspond parfaitement à l'expression du président Ludger Schindler (MeisterWerke, Meiste). « L’évolution reste passionnante ! »

Annexes : Graphiques relatifs aux ventes 2012
elnf1301_b1: Ventes à l’échelle mondiale (© EPLF e.V.)
elnf1301_b2: Ventes à l’échelle de l’Allemagne (© EPLF e.V.)
elnf1301_b3: Ventes selon les continents (© EPLF e.V.)
elnf1301_b4: Ventes en Europe de l’Ouest (© EPLF e.V.)

Kontakt Presse

EPLF®
Verband der Europäischen Laminatbodenhersteller e.V.
Anne-Claude Martin
Pressereferentin
pressateplf [dot] com
Rue Defacqz 52
1050 Ixelles
Tel. +32.(0)2.536.86.74
 

(210.89 KB)
Mehr erfahren
(222.52 KB)
Mehr erfahren
(127.62 KB)
Mehr erfahren
(145.84 KB)
Mehr erfahren
(54.5 KB)
Mehr erfahren
Nach Oben