Buscar

Login

Asociación de Fabricantes Europeos de Suelos Laminados

À toute vapeur - Les fabricants européens de revêtements de sol stratifiés ne s'endorment pas sur leurs lauriers

elnf0001

L'industrie des revêtements de sol stratifiés avait abordé l'année 1999 avec un optimisme réservé, comme cela avait été communiqué lors du salon Domotex de la même année. En effet, la première moitié de l'année '99 a suscité certaines craintes, donnant l'impression d'avoir été en partie trop crédule. Mais c'est avec souveraineté que la deuxième moitié de l'année a chassé un tel pessimisme. Les ventes ont connu une excellente évolution et finalement, les premières estimations s'orientent vers des taux de croissance à deux chiffres, tout comme dans les années précédentes : en Europe, en Allemagne qui représente le plus grand marché européen et sur les marchés exports.

Même si quelques jours après le nouvel an, les statistiques de ventes des membres de la fédération pour le quatrième trimestre 1999 ne sont pas encore définitifs, une estimation basée sur des évaluations qualitatives du cercle des membres de l'EPLF fournit néanmoins un scénario réaliste d'après lequel la production de tous les fabricants européens de revêtements de sol stratifiés aurait dépassé la barre des 170 millions de m2 en 1999 après avoir été d'env. 140 millions de m2 en 1998. En fait, les trois quarts de ces ventes ont été réalisés au sein du marché européen. Même l'Allemagne, le marché européen au chiffre d'affaires le plus important, a elle aussi encore nettement progressé après avoir subi une période de faiblesse au cours des six premiers mois de l'année et son volume des ventes est évalué pour l'année à près de 38 millions de m², ce qui correspond à une hausse de 10 % environ. Selon l'avis des membres de la fédération EPLF - tous très orientés à l'international - les débouchés prometteurs au sein de l'Europe sont, dans l'ordre des quantités consommées, la France, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, l'Autriche et la Belgique. Outre-mer, les marchés à potentiel de vente élevé sont essentiellement les U.S.A et la Chine. La direction de l'EPLF évalue la part de marché détenu en Europe par ses membres à env. 65 - 70 %.

Bonne utilisation stratégique du potentiel du marché

Selon des estimations faites par les commissions des membres de la fédération EPLF, la part mondiale du marché des revêtements de sol stratifiés représentait moins de 5 % du marché des revêtements de sol, malgré une croissance forte et continue. Cela signifie qu'il y a encore un immense potentiel de croissance. C'est aux différents acteurs de cette industrie de savoir profiter d'une telle aubaine. D'après Ulrich Windmöller, président de la société Witex AG (Augustdorf, en Allemagne) et de la fédération EPLF: «qualité, prix, innovation - en vue de définir sa stratégie propre, chaque fabricant de revêtements de sol stratifiés doit se poser la question: Quel est mon objectif?»

Adhérer à la fédération EPLF est de plus en plus attrayant du fait de son importance croissante pour le secteur des revêtements de sol stratifiés. Non seulement la fédération EPLF s'efforce de regrouper les fabricants de revêtements de sol stratifiés, mais elle souhaite aussi servir de plateforme pour le dialogue avec ses fournisseurs. C'est ainsi que pour son évolution, la fédération s'est concentrée en 1999 sur les membres associés. Outre l'affiliation en 1999 de la société DecoLam (Mouscron/Belgique) en sa qualité de fabricant de revêtements de sol stratifiés, de nombreux autres fournisseurs ont également rejoint la fédération; il s'agit des sociétés Arjo Wiggins (Paris/France), Casco Products GmbH (Essen/Allemagne), Küberit Künne GmbH & Co. (Lüdenscheid/Allemagne), Mepa n.v.-s.a. (Audenarde/Belgique), Schattdecor (Thansau/Allemagne), StoraEnso Laminating Papers (Imatra/Finlande) et WKP Württembergische Kunststoffplattenwerke GmbH & Co. KG (Unterensingen/Allemagne). Au 1er janvier 2000, la fédération EPLF comprend en totalité 18 membres actifs et 20 membres associés, parmi lesquels 5 membres représentent des instituts et des autorités du secteur d'activité. La direction et les membres ont pour objectif de ne plus tarder à gagner les autres fabricants européens de revêtements de sol stratifiés pour ainsi faire de la fédération, un forum de cette industrie. Conformément à un vote effectué à Bruxelles, les fabricants de revêtements de sol stratifiés non-européens peuvent adhérer de manière informelle à la fédération.

La nouvelle norme est admise par le marché
Jusqu'à présent la fédération EPLF (fondée en 1994) s'est distinguée dans son évolution par le désir de parvenir, au sein de l'industrie des revêtements de sol stratifiés en évolution rapide, à un consensus sur les travaux de classification et de réglementation tels que la définition de la norme européenne EN 13329 et de règles générales sur la pose et le nettoyage, à l'avenir il s'agira de se concentrer sur une orientation stratégique du secteur et de ses membres. Selon Bengt Almqvist (Perstorp Flooring AB, Trelleborg/Suède), responsable de la comission technique, l'introduction de la norme des revêtements de sol stratifiés dont l'entrée en vigueur définitive devrait être déclarée dans les semaines à venir, se passe «avec moins d'incidents qu'initialement prévu.» C'est visiblement les distributeurs qui semblent tout particulièrement reconnaissants de disposer enfin d'un moyen de classification fiable et qui, sans même avoir attendu l'entrée en vigueur de la norme, se sont déjà largement prononcés en faveur de désignations des produits conformes aux normes. L'avis de Peter H. Meyer, secrétaire de la fédération EPLF, est: «Nous sommes heureux de constater qu'à l'échelle européenne, les distributeurs acceptent la nouvelle nomenclature. Nous ne voulons en aucun cas devenir une 'association de rappel à l'ordre'. Mais si nécessaire, nous montrerons quand même les dents!»

Le choix du lieu d'implantation du siège de la fédération était un thème important débattu à deux reprises lors des assemblées générales de la fédération EPLF qui ont eu lieu à Bruxelles et à Klingenthal, près de Strasbourg en 1999. À cette dernière occasion, un accord est rapidement intervenu sur les cinq piliers de travail de la fédération dont on a déjà largement pris conscience dans le passé mais qui doivent encore être plus internationalisée à l'avenir.

Porte-parole de cette industrie
La fédération EPLF se considère comme une plateforme internationale pour l'échange d'opinions et d'expériences des fabricants de revêtements de sol stratifiés et de leurs fournisseurs. Ces derniers sont à facettes multiples, allant des fournisseurs de matériaux à base de bois aux fabricants de machines, en passant par les fabricants de papiers, les imprimeurs, les imprégnateurs. La fédération EPLF prétend être le porte parole de l'activité face aux associations nationales et internationales du secteur public, par ex. pour ce qui est de la normalisation, des relations commerciales internationales, etc. Dans cet esprit, la suite du programme consiste à développer un standard ISO, après l'élaboration réussie de la norme EN 13329. En outre, la fédération EPLF se démène dans l'intérêt du secteur pour obtenir à moyen terme un répertoire de normes cohérent à l'échelle mondiale. Un autre point essentiel du travail consiste à concevoir et à contrôler les activités spécifiques aux problèmes techniques ou écologiques ayant une influence sur l'industrie des revêtements de sol stratifiés.

Par ailleurs, il faut tendre vers un système statistique exhaustif pour satisfaire une information de plus en plus nécessaire sur la situation de l'industrie des revêtements de sol stratifiés et de ses débouchés. A ce sujet, selon Ralf Eisermann (akzenta Paneele + Profile, Kaisersesch/Allemagne), vice-président de la fédération EPLF et responsable de la commission Marketing : «De bonnes statistiques du secteur sont bénéfiques à tous. Elles créent la transparence du marché nécessaire à la prise de décisions stratégiques judicieuses. Et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle nous nous efforçons de motiver les fabricants européens de revêtements de sol stratifiés qui ne sont pas encore membres de la fédération EPLF à se joindre à nous.»

Internationalisation des relations publiques
En fin de compte, les relations publiques comptent parmi les tâches principales de la fédération, notamment la mise à disposition d'informations spécifiques aux produits pour tous les milieux intéressés, la presse spécialisée et la presse grand public, les distributeurs et les poseurs professionnels, les architectes, les maîtres d'ouvrage, les utilisateurs et les bricoleurs. Dans ce contexte, tout le monde avait pour objectif principal en 1999: cibler le consommateur à travers la presse internationale spécialisée et grand public. La fédération EPLF a réalisé un CD-Rom trilingue avec diverses contributions, articles et documents illustrés, sur le thème des «revêtements de sol stratifiés» qui a eu un écho certain auprès des représentants de la presse spécialisée et de la presse grand public internationale. De nombreuses publications dans les médias spécialisés sur ce thème en sont la preuve. Or il s'agissait finalement toujours d'encourager la prise de conscience de la qualité pour les revêtements de sol stratifiés dans le commerce et auprès des consommateurs. N'oublions pas qu'en 1999 la fédération EPLF a été présente pour la première fois avec son propre stand aux plus grands salons (Domotex, Interzum). Les nombreuses demandes des consommateurs, des journalistes et des acheteurs montrent bien qu'il existe sur le marché un réel besoin d'informations auquel il conviendrait de subvenir. En accompagnement des salons, la fédération EPLF informe régulièrement sur les tendances et les nouveautés du marché des revêtements de sol stratifiés.

Tout compte fait, 1999 s'est avéré être une année positive pour la fédération EPLF et ses membres. Sur la base d'un tel point de vue, il n'est pas facile de se risquer à faire des pronostics. Pourtant - avec toute la réserve qui s'impose, l'optimisme devrait l'emporter, vu les chances multiples au sein de l'Europe et hors de l'Europe. Les conditions générales sont bonnes. Parmi la concurrence, les revêtements de sol stratifiés ont conquis une position favorable. Mais la vigilance reste toutefois de rigueur car le plus grand danger de compromission d'une évolution future favorable réside dans les propres erreurs du secteur.

Contacto Prensa

EPLF®
Verband der Europäischen Laminatfußbodenhersteller e.V.
Anne-Claude Martin
Encargada de prensa
pressateplf [dot] com

Rue Defacqz 52
1050 Ixelles
Tel. +32.(0)2.536.86.74

Ir hacia arriba