Buscar

Login

Asociación de Fabricantes Europeos de Suelos Laminados

Revêtements de sol stratifiés: de l'affluence aux bénéfices - L'image du secteur d'activité s'est caractérisée en 2000 par une croissance dynamique

elnf0102

Deux thèmes ont dominé le marché des revêtements de sol stratifiés durant l'année 2000 - d'après la Fédération des Fabricants de Revêtements de sol Stratifiés EPLF: l'augmentation particulièrement dynamique des ventes dans toutes les régions - même sur les marchés apparemment "mûrs" - et l'entrée en vigueur définitive de la norme européenne EN 13329. Non seulement les taux de croissance à deux chiffres des marchés ont mis à contribution les capacités des fabricants de revêtements de sol stratifiés à l'extrême mais aussi les fournisseurs de matières premières et les constructeurs de lignes de production, ont amplement participé à ce boom incroyable.

Que ce soit un heureux hasard ou une récompense bien méritée pour des travaux d'élaboration de longue haleine, lancés à temps - l'instant ne pouvait pas être mieux choisi pour l'entrée en vigueur de la nouvelle norme des revêtements de sol stratifiés EN 13329, au beau milieu de cette exaltation au printemps 2000. Par sa proclamation dans les différents pays - pour la France en août - cette norme a été adoptée en norme nationale, mettant désormais à disposition un vade-mecum efficient pour l'appréciation des niveaux de qualité adaptés aux besoins d'usage.

Cette constellation - de critères de qualité associés à une demande "effervescente" - amène Ulrich Windmöller, président de la fédération EPLF et président directeur général de la société Witex AG (Augustdorf, en Allemagne), à prononcer une appréciation optimiste de l'évolution du marché: "Pour nos partenaires commerciaux, les revêtements de sol stratifiés ont connu une période de grande affluence à laquelle succède une période de marge bénéficiaire intéressante. Finie l'époque où certains distributeurs les plaçaient uniquement en produit d'appel afin d'attirer une foule d'acheteurs de revêtements de sol. Bien sûr qu'il y a encore des offres pour lesquelles on se demande s'il y a bien lieu d'en arriver là, car les clients recherchent en fait de bons revêtements de sol et sont prêts à y mettre le prix. D'une manière générale, on constate que les distributeurs ont réalisé qu'il était possible de faire des bénéfices avec les revêtements de sol stratifiés - à condition de savoir s'y prendre.

C'est justement au bon moment que la norme EN 13329 a beaucoup contribué à cette prise de conscience accentuée de la qualité. D'une manière générale, la fédération EPLF a constaté que la diffusion de la nouvelle norme connaît un écho certain. Les efforts portent désormais sur la mise au point d'une norme ISO, un standard de qualité mondial qui - conformément au souhait des européens - devra s'inspirer le plus possible des textes européens. Ceci est la raison pour laquelle la fédération EPLF ambitionne de nouer des contacts avec la fédération américaine des fabricants NALFA, et autant d'efforts sont déployés pour le soutien direct au secteur d'activité en Chine dont le marché est en plein essor.

Des taux de croissance à deux chiffres sur une vaste étendue

D'après des estimations de la fédération - les chiffres définitifs ne seront disponibles qu'en février - les 20 fabricants adhérents ont vendu en 2000, 243 millions de m² de revêtements de sol stratifiés dans le monde entier (l'année précédente: 131,9 millions de m² pour 18 adhérents, soit 84 % de plus). Cette croissance est la preuve de l'importance accrûe des membres de la fédération EPLF sur la production mondiale, même si, d'après des estimations de la fédération, celle-ci a, pour sa part, aussi connu une augmentation particulièrement dynamique en 2000: de 58 %, soit 222,4 millions (étude de marché externe) à 351 millions de m² (estimation EPLF). Les parts de marché actuelles des membres de la fédération EPLF par rapport au marché mondial des revêtements de sol stratifiés est par conséquent de 69 % (l'année précédente, 59 %).

Il est tout à fait normal que l'Europe soit la plus grande zone de chalandise pour les membres de la fédération EPLF: les pays de l'Europe occidentale consomment 162 millions de m² de leur propre production. Cela représente une part de marché de 77 % pour un marché global de 200 millions de m². L'évolution de l'Europe orientale est, elle aussi dynamique puisque c'est un marché qui représente désormais 32 millions de m² - dont 26 millions de m² fabriqués par les membres de la fédération. Ces derniers sont également bien représentés dans la région Asie-Pacifique. Ce marché est vraisemblablement passé en 2000 de 46 à 65 millions de m² - le plus grand potentiel étant la Chine -, dont 24 millions de m² exportés d'Europe par les membres EPLF, ceci représentant une augmentation de leur part de marché de 18,5 % en 1999 à 37 % en 2000. Derrière l'Europe et l'Asie-Pacifique, on trouve à la troisième place le marché nord-américain avec 50 millions de m² de revêtements de sol stratifiés. Ici aussi, les fabricants européens ont su placer une influence démesurée: les ventes sont passées à 29 millions de m² (l'année précédente, 17,2 millions de m²), leur part de marché étant passée de 44 à 58 %.

Selon Ralf Eisermann (akzenta Paneele + Profile, Kaisersesch, en Allemagne), membre du bureau de la fédération EPLF et responsable de la commission Marketing, tous les marchés partiels régionaux ont ainsi dépassé les espérances du début de l'année 2000 en ce qui concerne les ventes. D'après lui, aussi bien le marché nord-américain que le marché de l'Asie-Pacifique offrent encore de grands potentiels de croissance. Il est précisé que diverses sociétés membres de la fédération EPLF réagissent à cette tendance en implantant sur place des filiales de production. Au vu de la réalisation prévue de ces potentiels, certaines fusions et alliances stratégiques au sein de ce secteur d'activité n'ont donc rien de surprenant.
En Europe, les marchés allemands, français et britanniques continuent d'être le trio d'élite avec au compteur, les deux tiers des ventes de revêtements de sol stratifiés. Les Pays-Bas, la Belgique et l'Autriche suivent loin derrière. Mais la répartition inégale établie grâce aux statistiques des différents pays laisse ici aussi supposer que les revêtements de sol stratifiés sont encore loin d'épuiser tous les potentiels de marché.

L'internationalisation progresse rapidement
En 2000, des réélections étaient à l'ordre du jour auprès des divers comités de la fédération EPLF: lors de l'assemblée ordinaire des membres qui a eu lieu au printemps, à Lugano, en Suisse, le président (déjà mentionné précédemment), Ulrich Windmöller, a été réélu, tout comme son suppléant Didier Stumpf (Alsapan S.A., Dinsheim, en France) et Ralf Eisermann qui poursuit lui aussi son activité au bureau. Les membres de la fédération ont confirmé Johannes Schulte (Meister-Leisten Schulte GmbH, Rüthen-Meiste, en Allemagne) dans sa fonction de commissaire aux comptes. Bengt Almqvist (Perstorp Flooring AB, Trelleborg, en Suède) est resté responsable de la commission Technique.
Par contre, il y a des nouveaux adhérents augmentant ainsi le cercle des fabricants: après l'adhésion des sociétés Roysol (St. Florentin, en France) et Kronotec Consulting GmbH (St. Gilgen, en Autriche) en 2000, une nouvelle adhésion peut déjà être signalée en ce début d'année 2001, celle de la société Poliface (Maia, au Portugal). Un nouveau membre associé est accepté au sein de la fédération en l'an 2000: il s'agit de l'imprimeur de décors Interprint Rotationsdruck GmbH & Co. KG (Arnsberg, en Allemagne). Au total, Peter H. Meyer, gérant de la fédération EPLF, enregistre à ce jour 21 membres ordinaires, 16 membres associés et cinq membres bienfaiteurs (instituts et personnes). L'augmentation des membres ainsi que les traductions simultanées qui vont désormais de pair lors des assemblées (à Lugano au printemps, à Abano Terme en Italie en automne) sont des évolutions de l'internationalisation croissante tant souhaitée par la fédération EPLF.

Les revêtements de sol stratifiés de la 2ème génération
Le secteur d'activité des revêtements de sol stratifiés a connu un tel développement en 2000 qu'il est facile de se laisser emporter dans une euphorie générale. Une mise en garde s'impose dans les rangs de la fédération EPLF: voilà près de dix ans que les revêtements de sol stratifiés sont sur le marché par des quantités significatives - une première vague de renouvellement de produits est imminente. Du point de vue des responsables de la fédération, il s'agit désormais de faire comprendre à toutes les personnes concernées - notamment aux distributeurs et aux consommateurs - que les revêtements de sol actuels sont "à cent lieues" de ressembler aux produits d'il y a dix ans. Les revêtements de sol stratifiés de 2ème génération offrent au consommateur non seulement plus de sécurité compte tenu de leur classification d'usage selon la norme EN 13329 mais en plus ils ne peuvent être comparer avec les produits des premières années au point de vus des détails techniques.

Une grande variété de produits nouveaux récemment commercialisés est la preuve éclatante de cette évolution; nous pensons ici à la pose sans colle, aux panneaux supports améliorés, à l'insonorisation, pour ne citer que quelques améliorations. Cette nécessité de réussir à faire comprendre une telle situation représente pour la fédération EPLF un défi pressant qu'elle se doit de relever tout au long des mois et années à venir. Les travaux de communication presse exhaustifs de la fédération se chargeront tout particulièrement d'aborder et d'approfondir ce sujet. D'ailleurs, cela contribuera à garantir que les investissements d'aujourd'hui, aussi considérables soient-ils, porteront encore leurs fruits des années durant et trouveront leur prolongement dans de bonnes perspectives de vente.

Contacto Prensa

EPLF®
Verband der Europäischen Laminatfußbodenhersteller e.V.
Anne-Claude Martin
Encargada de prensa
pressateplf [dot] com

Rue Defacqz 52
1050 Ixelles
Tel. +32.(0)2.536.86.74

Ir hacia arriba