Buscar

Login

Asociación de Fabricantes Europeos de Suelos Laminados

L’étude de marché EPLF 2011 le confirme : les stratifiés sont le grand favori des consommateurs finaux

elnf1203

La sélection des revêtements de sol sur le marché est très vaste et de nouveaux types de revêtements s'ajoutent sans cesse. C’est le déclencheur actuel pour l’EPLF examine la position des stratifiés de ce portefeuille d'offre dans le cadre d’une étude de marché. Dans ce contexte, elle a coopéré au salon Domotex avec la société Deutsche Messe AG en tant qu’organisateur du Woodflooring Summit. L’étude confirme ce que les chiffres de ventes pour 2011 suggéraient déjà : les stratifiés jouissent aujourd’hui comme hier d’une grande popularité auprès du consommateur final. En l’occurrence, Allemands, Français et Polonais partagent le même avis. L’étude a été réalisée dans ces trois grands marchés européens. Les stratifiés ne sont certes pas aussi populaires chez les architectes que chez le consommateur final, mais grâce à une offre d'informations de plus en plus importante, ils sont nettement plus acceptés.

 

L’étude de marché s’est globalement adressée aux consommateurs finaux qui ont acheté un nouveau plancher pendant l’année passée ou qui prévoient de le faire au cours des prochains mois. Les architectes qui ont participé à l’étude disposent d’une expérience variée dans le domaine des applications commerciales dans le secteur hôtelier et gastronomique, l’aménagement de magasins et boutiques ainsi que dans la construction d’appartements privés et les bâtiments de bureaux.

Le processus de décision qui aboutit à l’achat d’un plancher dure en règle générale de quatre à cinq mois, ce qui représente une période assez longue – ce qui donne aux fabricants et distributeurs le temps de jouer un rôle actif dans le processus. Chez les couples, la décision d’achat est en règle générale prise conjointement par les hommes et par les femmes. Lorsqu'il s'agit spécifiquement des stratifiés, en Allemagne et en France, le rôle des femmes est prédominant, en revanche, en Pologne, ce sont les hommes. Dans les trois pays, les clients achètent leur stratifié dans les magasins de bricolage, en sachant que le rôle des magasins spécialisés est particulièrement important en Allemagne. La Pologne dispose quant à elle de magasins spécialisés dans l’aménagement d’appartements et de maisons qui représentent souvent la première adresse lors de l’achat de revêtements de sols.

Deux sources d’information sont particulièrement importantes avant l’achat d’un plancher pour le consommateur final dans les trois pays étudiés : l’apparence d’un plancher chez les amis et les proches et les discussions menées avec eux. Ce n’est qu'ensuite que viennent les entretiens avec les vendeurs ou les artisans ou la visite de l’exposition de produits dans le magasin de bricolage ou le magasin spécialisé. Les sources d’informations sur Internet sont largement secondaires, même chez les consommateurs âgés de moins de 45 ans. Les architectes en Allemagne et en France s’informent en premier lieu par le biais de modèles originaux et de dossiers d’échantillons, en Pologne, en revanche, les références jouent un rôle de première importance. Les entretiens avec les collègues, planificateurs et architectes d’intérieur viennent s’y ajouter. Il est intéressant de noter que le sentiment d’être globalement bien informé sur l’offre en revêtements de sol est nettement plus développé chez les architectes des trois pays que chez les consommateurs finaux.

Atouts des stratifiés : optique, pose, durabilité et rapport qualité/prix

Optique attrayante, facilité d’entretien, longue durabilité et un rapport qualité-prix adapté sont les attentes primordiales des clients envers un revêtement de sol adapté. Aux yeux des architectes, outre le rapport qualité-prix, ce sont avant tout les possibilités d’aménagement personnalisées, l’hygiène, la garantie du fabricant, les possibilités de pose sur une grande surface et la compatibilité avec les sols chauffants jouent un rôle décisif. Les consommateurs finaux et les architectes conviennent à l’unisson que les atouts des stratifiés résident avant tout dans l’optique attrayante, la facilité de pose, la durabilité et le rapport qualité-prix. L’importance des attentes face à un plancher est plus ou moins identique dans les deux groupes-cible en Allemagne, en France et en Pologne. En revanche, le niveau d’exigences est le plus élevé en Pologne côté consommateurs finaux, et côté architectes en Allemagne.

Architectes français par stratifiés

En comparaison avec d’autres revêtements de sol, les stratifiés étaient particulièrement bien notés par les consommateurs finaux. Par rapport aux revêtements de sol élastiques, les stratifiés se sont démarqués par les propriétés « raffinés/haut de gamme, isolants sur le plan thermique et irréprochables sur le plan écologique », par rapport aux moquettes grâce aux points « hygiéniques, possibilité de remplacer les zones endommagées et compatibles avec les sols chauffants », par rapport au parquet avec « pose réalisée soi-même », par rapport aux carreaux avec ses propriétés « isolation thermique et acoustique » et « anti-dérapants ». Les architectes en revanche, voient les stratifiés d’un œil plus critique, en particulier en Allemagne. En France, les stratifiés ont marqué des points chez les architectes par rapport aux sols élastiques quant à l’aspect « irréprochables sur le plan écologique », par rapport au parquet en termes de « rapport qualité-prix, hygiénique et possibilité de nettoyage mécanique » et par rapport aux carreaux sur les points « isolation acoustique et antidérapante ». Quant aux aspects cités, les architectes polonais préfèrent les stratifiés aux carreaux, mais pas le parquet.

La tolérance en termes de prix pour des stratifiés de grande qualité se situe chez le consommateur final en Allemagne et en France en moyenne autour de 12 et 20 euros, en Pologne entre 10 et 15 euros par mètre carré. Les éléments en prendre en compte à cet égard sont les revenus des personnes interrogées ainsi que le niveau d'information sur les stratifiés. Il est intéressant de constater que les estimations de prix augmentent proportionnellement à la baisse du niveau d’informations. On pourrait l’interpréter comme l’expression d’une mauvaise connaissance de la situation des prix. Dans les catégories de revenus supérieures, les personnes interrogées sont entièrement disposées à dépenser jusqu’à 25 € par mètre carré pour un produit de qualité. En revanche, les prix inférieurs à cinq euros sont dans toutes les catégories de prix considérées comme trop bon marché et sont associés à des marchandises de qualité inférieure.

L’EPLF se réjouit que les consommateurs affichent une sensibilité accrue à la qualité pour les stratifiés et que ceci se reflète également dans la disposition à dépenser davantage d’argent. Ceci promeut l‘image des stratifiés sur le marché et montre que le sol n’est pas seulement populaire mais qu'il est valorisé, ce dont bénéficie également le produit.

Chart 1 : consommateurs finaux, raisons du choix des lieux d’achat
Chart 2 : consommateurs finaux, importance subjective des sources d’information
Chart 3 : architectes, importance subjective des critères d’évaluation
Chart 4 : consommateurs finaux, stratifiés – attentes en termes de prix

Contacto Prensa

EPLF®
Verband der Europäischen Laminatfußbodenhersteller e.V.
Anne-Claude Martin
Encargada de prensa
pressateplf [dot] com

Rue Defacqz 52
1050 Ixelles
Tel. +32.(0)2.536.86.74

Leer más
elnd1203_chart1
Leer más
descargar

elnd1203_chart1

elnd1203_chart2
Leer más
descargar

elnd1203_chart2

elnd1203_chart3
Leer más
descargar

elnd1203_chart3

elnd1203_chart4
Leer más
descargar
Ir hacia arriba