Buscar

Login

Asociación de Fabricantes Europeos de Suelos Laminados

La fédération EPLF s'exprime sur la technoloie Wood-Fibre: A l'état embryonnaire

elnf1105

A l’heure actuelle, les développeurs d’une nouvelle « Wood-Fibre-Technologie » s’efforcent d’attirer l’attention du secteur par le biais d’un nouveau procédé de fabrication de revêtements de sols durs, qui consiste à appliquer un mélange de poudre de fibres ligneuses, agents liants et autres substances supplémentaires sur un panneau support avant de faire l’objet d’une impression. Le fabricant de ce nouveau produit affirme que cette nouvelle technologie « remplacera complètement le revêtement de sol stratifié au cours des dix prochaines années ». L’EPLF, la Fédération européenne des fabricants de revêtements de sols stratifiés, qui regroupe les entreprises leader dans le secteur européen des revêtements de sol stratifiés reste sceptique face à ce genre de déclarations pompeuses.

 

Ludger Schindler, président de la Fédération EPLF et directeur de la société MeisterWerke : « Le secteur européen des revêtements de sols a jusqu’à présent apporté un grand nombre d'innovations. Il est bien possible que la technologie « Wood-Fibre » vienne s’ajouter à cette liste et qu’elle puisse d’ailleurs faire l’objet d’applications en dehors du plancher – par exemple les revêtements muraux ou les panneaux avant de meubles. Les membres du comité directeur de l’EPLF estiment toutefois que les prédictions d’évincement des stratifiés du marché sont absolument irréalistes ». Le directeur de l’EPLF, Peter H. Meyer invoque un autre motif potentiel de l’offensive menée par cette « fronde de la poudre », comme il appelle les défenseurs du nouveau procédé : « la série d’initiatives de relations publiques actuellement menée pourrait résider dans le fait que le fabricant mise sur de nouveaux potentiels de commercialisation de contrats de licence. »

Dr. Theo Smet, responsable du groupe de travail « Technique » au sein de l’EPLF considère que le concept à l'origine de la technologie est fondamentalement intéressant. Jusqu'à la commercialisation, de nombreuses années devraient pourtant encore s’écouler avec des investissements élevés dans le domaine de la recherche et du développement de produits et de machines. Car la méthode de revêtement par poudre en vue de la fabrication de planchers se trouve encore à l’état embryonnaire. Au jour d'aujourd'hui, il n'y a pas encore d'expériences correspondantes se rapportant par exemple à la précision du décor et aux qualités de sollicitations des revêtements de sols à revêtement en poudre, de sorte que l’on devrait plutôt parler d’essais technologiques que d’une innovation mature.

Les experts techniques de l’EPLF partent fondamentalement du principe que si les conditions sont réunies, la technologie « Wood-Fibre » peut donner lieu à la création d’un tout nouveau groupe de produits qui en raison de ses caractéristiques ne peut pas être intégré dans les revêtements de sols stratifiés et les normes et standards correspondants. La production de revêtements de sols stratifiés en optiques bois naturelles – qui représentent tout de même 95% du chiffre d’affaires total sur le marché – s’effectue de nos jours avec des technologies longuement mûries au plus haut niveau. Les fabricants et leurs fournisseurs s'engagent sur ces exigences qualitatives face à leurs clients. Par conséquent, pour l’EPLF, les produits élaborés à partir de la technologie « Wood-Fibre » trouveront leur usage dans le segment d’entrée de gamme et éventuellement dans les optiques non bois.

L’industrie des revêtements de sols stratifiés est un secteur très dynamique réceptif aux innovations. Il suffit de penser à la grande diversité des types de production de revêtements de sol stratifiés (DPL, PDL, ESH), qui coexistent aujourd’hui et qui répondent aux besoins des usages les plus divers. Ils donnent la possibilité à l’entreprise de continuer à se développer en se démarquant de la concurrence. « Dans ce contexte, la technologie Wood-Fibre pourra peut-être, un jour prochain, devenir un nouveau mode de fabrication de revêtements de sols durs. Elle ne sera toutefois certainement pas la seule, car le critère déterminant demeure le rapport coût-utilité », explique Volkmar Halbe, membre du comité directeur de l’EPLF et directeur de Parador. Advienne que pourra : le secteur européen des revêtements de sols stratifiés se trouve en bonne posture et être prêt à affronter tous les défis posés par la concurrence.

Contacto Prensa

EPLF®
Verband der Europäischen Laminatfußbodenhersteller e.V.
Anne-Claude Martin
Encargada de prensa
pressateplf [dot] com

Rue Defacqz 52
1050 Ixelles
Tel. +32.(0)2.536.86.74

(72.5 KB)
Leer más
elnd1105_b1 Logo EPLF
Leer más
descargar

elnf1105_b1 Logo EPLF

Ir hacia arriba