Buscar

Login

Asociación de Fabricantes Europeos de Suelos Laminados

Les revêtements de sols stratifiés continuent sur leur bonne lancée - Membres de l’EPLF misent sur une approche différenciée du marketing

elnf0601

Le marché des revêtements de sols stratifiés continue de croître. Les statistiques de l’EPLF, Fédération Européenne des Fabricants de Revêtements de Sols Stratifiés signale en effet une nouvelle hausse des ventes pour 2005 – même si cela ne s’applique qu’à un nombre sélectionné de marchés. Alors que l’Europe de l’Ouest est plus ou moins restée au même niveau que l’année précédente, l’Europe de l’Est et l’Amérique du Nord ont enregistré une progression très réjouissante. Le marché d’Amérique du Sud a également connu une évolution positive, ce qui est d’autant plus étonnant de la part de cette région qui jusqu'à présent était considérée comme le parent pauvre de ce secteur. L’Allemagne demeure à l’échelle mondiale le premier marché des revêtements de sols stratifiés de production européenne, suivi des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France. Parmi les marchés d’Europe de l’Est, il convient de souligner en particulier la Pologne, la Fédération de Russie, la Roumanie et la Hongrie.

C’est ainsi que les sociétés membres de la Fédération EPLF sont dans l’ensemble satisfaites des ventes de revêtements de sols stratifiés en 2005 malgré un premier trimestre plutôt difficile. Les innovations produits vont continuer à stimuler les ventes et continuer à renforcer la position des revêtements de sols sur le marché mondial. Les surfaces innovantes – dont l’authenticité n’a jamais été aussi criante et les techniques sophistiquées sont autant de facettes militant en faveur d’un produit qui a trouvé sa place parmi les revêtements de sols. Les fabricants de revêtements de sols stratifiés perçoivent également de bonnes opportunités de ventes pour les surfaces à impression directe. Cette technologie de production, qui est déjà employée depuis un certain temps dans la fabrication de meubles, a au cours des dernières années pu être optimisée de telle manière qu’elle est désormais également utilisée dans le domaine des revêtements de sols. La Fédération EPLF en a tenu compte l’année dernière en ouvrant ses portes aux entreprises qui disposent du savoir-faire correspondant dans la fabrication des surfaces à impression directe.

Etude de marché : thème du groupe de travail Marketing
Une étude de marché mandatée par l’EPLF au début de l’année dernière, confirme la bonne image du produit auprès des consommateurs. En effet, les revêtements de sols stratifiés ont la réputation d’être esthétiques, résistants et faciles d'entretien, pratiques à poser et durables en affichant un bon rapport prix-performance. Les principales critiques émises par les consommateurs étaient le manque d'amortissement des bruits de pas et l’écocomptabilité du produit, qu’elles soient justifiées ou non. En fait, à cet égard, le potentiel d’amélioration sur le plan technique est désormais quasiment inexistant, mais la fédération va se pencher sur ces thèmes à des fins de stratégie de communication. L’objet de cette étude a consisté à obtenir des données pertinentes sur le marché afin d’optimiser les démarches de marketing des entreprises membres et de la Fédération. Dans ce contexte, un total de 80 personnes ont été interrogées en petits groupes de respectivement dix participants, qui ont acheté un plancher au cours des six derniers mois ou qui avaient l’intention de le faire dans un futur proche.

L’étude de marché intitulée « Comportement des consommateurs lors de l’achat de revêtements de sols stratifiés » figurait au centre des activités du groupe de travail Marketing en 2005. « Malgré la bonne image dont le produit jouit auprès des consommateurs finaux, qui a été confirmé par l’étude, nous nous efforçons en permanence de repérer d’éventuels potentiels d’amélioration, » précise le président de la fédération EPLF Ludger Schindler. En plus de tels projets, le groupe de travail Marketing est également chargé d’évaluer les chiffres de ventes de la production européenne collectés tous les trimestres, qui fournissent des informations importantes sur l’évolution des marchés aux fabricants de revêtements de sols stratifiés. A cela s’ajoute les estimations relatives à l’évolution des ventes sur le marché mondial et provenant de sources diverses comme par ex. les fabricants de machines pour la production de revêtements de sols stratifiés. Cette thématique a d’ailleurs été soulignée grâce aux contributions réalisées par des experts internationaux sur des marchés de revêtements de sols stratifiés sélectionnés, par ex. lors de l’assemblée annuelle des membres de l’EPLF. La communication de la Fédération ainsi que les participations internationales aux salons et aux congrès constituent d’autres éléments majeurs des activités du groupe de travail Marketing.

Modification de la norme sur la résonance sonore
Le projet de norme de l’EPLF destiné à mesurer la résonance sonore (021029-3) fut l’un des thèmes principaux du groupe de travail Technique en 2005. La méthode de contrôle qui y est déterminée se sert d’un instrument normalisé afin de simuler les bruits de pas d'une personne se déplaçant sur un plancher. Le bruit généré à cette occasion est mesuré en sones avant d’être comparé aux valeurs d’un plancher de référence standard (plaque en stratifié DPL 7 mm avec sous-couche en mousse de PE de 3 mm d’épaisseur). Ensuite les résultats sont ordonnés dans un système de classification comportant des catégories de Loudness de SL0 à SL30 (SL30 étant la meilleure).

Au cours de l’année passée, différents essais de produits ont révélé que les résultats des mesures ne reflétaient pas toujours le ressenti subjectif des consommateurs finaux. Selon les experts des instituts de contrôle et de l’industrie, ces résultats contradictoires s’expliquent par le choix du marteau normalisé comme moyen de générer la résonance des bruits de pas. Dans ce contexte, le groupe de travail Technique a décidé fin octobre 2005 de remplacer le marteau par un autre instrument de test. La méthode de contrôle devrait toutefois essentiellement rester la même. Le groupe de travail travaille d’arrache-pied à l’ébauche d’un nouveau projet, sans toutefois pouvoir d’ores et déjà nommer une nouvelle date de publication en raison de la complexité de la thématique.

En plus de l’ébauche d’une norme destinée à mesurer l’acoustique d’une pièce, le groupe de travail Technique continue de travailler intensément à la mise au point d’une norme ISO pour les revêtements de sols stratifiés. En termes de contenu, il s’agit en l’occurrence de thèmes qui sont également abordés par la norme EN 13329 : résistance à l’abrasion, sollicitation par les chocs, insensibilité aux taches, résistance à la lumière, gonflement et de nombreux autres. La Fédération EPLF s’engage au sein des organes de l’ISO afin de convertir le haut standard de qualité de la norme de revêtements de sols stratifiés européens EN 13329 en une norme ISO valable sur le plan mondial. A cela s’ajoute que les experts du groupe de travail Technique se sont l’année dernière penchés sur la norme européenne pour appliquer le label CE aux revêtements, la norme EN 14041. Cette norme d’harmonisation qui entrera en vigueur au cours des deux prochaines années, a pour objectif de garantir un minimum de respect de l'environnement sur le plan européen, de réduction de consommation des ressources (par ex. énergie) et de sécurité des revêtements de sols stratifiés.

Points clé du travail de l’EPLF en 2006
En plus de la poursuite des travaux de normalisation et de l’analyse continue du marché, la Fédération accordera en 2006 avant tout la priorité à la communication destinée aux consommateurs finaux. Comme la révélé l’étude de marché de l’EPLF, l’image des revêtements de sols stratifiées auprès du consommateur final est positive, mais présente encore des potentiels d’amélioration. Les entreprises membres de l’EPLF ainsi que la Fédération se serviront des résultats de l’étude de marché pour continuer à promouvoir cette image sur le marché. L’objectif ultime étant également de convaincre tous les clients qui jusqu’à présent ne se sont pas encore décidés en faveur d’un revêtement de sol. Lors de la prospection du marché, les marchés européens traditionnels et de croissance bénéficieront de la même attention que les marchés d’exportation d’Outre-mer.

Contacto Prensa

EPLF®
Verband der Europäischen Laminatfußbodenhersteller e.V.
Anne-Claude Martin
Encargada de prensa
pressateplf [dot] com

Rue Defacqz 52
1050 Ixelles
Tel. +32.(0)2.536.86.74

Leer más
Ir hacia arriba