Buscar

Login

Asociación de Fabricantes Europeos de Suelos Laminados

Les revêtements de sols stratifiés ont le vent en poupe! - EPLF entame l’année 2005 avec une multitude d’idées nouvelles et de projets innovants

elnf0501

Annonçons la bonne nouvelle d’emblée : les marchés des revêtements de sols stratifiés affichent un développement positif. Les statistiques de la Fédération Européenne des Fabricants de Revêtements de Sols Stratifiés (Bielefeld/Allemagne) établis sur la base des statistiques montre que les entreprises membres ont enregistré d’excellents chiffres au cours de l’année dernière. Dans l’ensemble, 430 millions de m² de revêtements de sols stratifiés ont été vendus à travers le monde, ce qui correspond à une hausse de huit pourcent des ventes réalisées à l'échelle mondiale.

Tant le marché européen que le marché américain ont amélioré leur bilan annuel par rapport à l’année précédente. A cet égard, l'Allemagne affiche une position prédominante En Europe de l’Ouest en tant que premier marché européen. Avec près de 60 millions de m² de revêtements de sols stratifiés, dès les trois premiers trimestres de 2004, le chiffre d'affaires de l'année précédente avait été atteint. « Selon les statistiques actuelles, il en résulte un chiffre d’affaires total de
84 millions de m² », se félicite le président de l’EPLF Ludger Schindler.

La Grande-Bretagne et la France se sont une nouvelle fois affirmé comme deux marchés bien établis dans le classement des acteurs européens du secteur, et se situent directement derrière l’Allemagne. Au sein de l’Europe de l’Ouest, les Pays-Bas, l’Espagne et l’Italie présentent des signes de développement de plus en plus encourageants. Quant à l’Europe de l’Est, c’est la Pologne, nouveau membre de l’Union européenne qui se distingue comme l’un des marchés les plus importants

pour les revêtements de sols stratifiés dans cette région. Les marchés asiatiques ont affiché un comportement plutôt réservé en 2004. En revanche, les Etats-Unis ont affiché une croissance beaucoup plus dynamique qu’auparavant, dans la mesure où comme ce fut le cas en Allemagne, dès le troisième trimestre, le chiffre d'affaires de l'ensemble de l'année précédente avait été atteint. Selon la dernière extrapolation réalisée par l’EPLF, le chiffre d’affaires s’élève à près de 60 millions de m² (année précédente : 48 millions de m²). Certains pays d’Amérique du Sud tels que l’Argentine et le Chili affichent également une tendance à la croissance.

« Nous nous réjouissons bien sûr de cette évolution », affirme Ralf Eisermann, membre du directoire et porte-parole du groupe de travail Marketing de l’EPLF. A intervalles réguliers, les chiffres commerciaux des entreprises membres de l’EPLF sont évaluées par le groupe de travail Marketing et sont complétés des chiffres commerciaux des fabricants de machines ainsi que des estimations des experts pour le marché mondial dans son ensemble. « De cette manière, nous obtenons des données très pertinentes, que les services de marketing des entreprises correspondantes peuvent alors exploiter. »

Recherche sur les tendances en ligne de mire pour 2005

A côté de la détermination et de l’évaluation des données commerciales, c'est avant tout la stratégie de communication de la fédération qui figure parmi les priorités du groupe de travail Marketing. L’un des thèmes ayant marqué l‘année 2004 fut le lancement du nouveau site Internet EPLF. La présentation a été entièrement revue, les contenus ont été restructurés et l’offre d'informations étendue (www.eplf.com). A l’heure actuelle, le groupe de travail Marketing prévoit de rédiger une étude consacrée aux utilisateurs finaux sur le thème « Recherche sur les tendances chez les revêtements de sols stratifiés ». « Nous interrogeons nos clients afin d'apprendre la raison de leur choix d’un revêtement de sol stratifié et d'un autre produit », affirme Monsieur Eisermann. Les résultats de l’étude seront pris en compte dans le travail de marketing de la fédération et de ses entreprises membres. En participant au congrès européen sur les revêtements de sols stratifiés qui s’est déroulé à Berlin en avril 2004, l’EPLF a une nouvelle fois montré sa présence sur la scène internationale. Les participations aux congrès et aux salons internationaux se occupent depuis toujours une place centrale dans le travail de la fédération.

Dans ce contexte, la coopération accrue avec l'association NALFA North American Laminate Flooring Association (Washington/Etats-Unis) gagne également progressivement en importance. Début 2004, l’EPLF et la NALFA sont convenues d’intensifier leur collaboration. En effet, l’objectif des deux associations consiste à consolider la position des revêtements de sols stratifiés sur le marché, de mieux analyser ce produit et d’optimiser les activités de marketing respectives. Des contrats étroits sont par conséquent entretenus à cet effet. C’est ainsi qu’en mai 2004, le président de la NALFA Bill Dearing fut invité au congrès de printemps de l’EPLF chez Smurfit Munksjö Paper à Aalen (Allemagne) tandis qu’en novembre 2004, le président de l’EPLF, Ludger Schindler ainsi que le Dr. Theo Smet, porte-parole du groupe de travail Technique au sein de l’ EPLF ont rendu visite à leurs partenaires américains à l’occasion d’une assemblée des membres de la NALFA à Key West (Floride/Etats-Unis). Dans ce contexte de nombreuses amorces constructives ont été abordées en vue de l’harmonisation des tests et des standards européens et américains en vue d’un futur partenariat.

Résultats encourageants de l’étude sur l’écoefficience

Un autre thème très actuel de la fédération est une étude sur l’éco-efficience pour les revêtements de sols stratifiés dont l’EPLF avait début 2004 avait passé commande auprès de BASF. Avec trois centres de compétence à travers le monde et plus de 250 études effectuées sur l’écoefficience, l’entreprise de Ludwigshafen dispose d'une grande expertise dans ce domaine. Le président de l’EPLF, Ludger Schindler explique ainsi : « Nous voulions savoir : où se situe notre produit en termes d’écoefficience, où se situent les autres revêtements de sols stratifiés ? » Et la fédération peut se féliciter du résultat : face aux autres revêtements de sols étudiés, les revêtements de sols stratifiés ont été particulièrement bien notés en ce qui concerne des critères tel que le bilan énergétique, la consommation de ressources et la recyclabilité (vous trouverez de plus amples informations au sujet de l’étude sur l’écoefficience sous www.basf.de). En complément de l’étude, la société BASF va mettre au point un logiciel spécial qui permet aux membres de l’EPLF de déterminer le degré d’écoefficience de leur produit et d’adapter le développement des produits en conséquence.

Vous obtiendrez également les dernières nouvelles du groupe de travail Technique de l’EPLF. Après avoir déposé l’année dernière l'ébauche d'une norme sur la mesure de la résonance sonore ambiante, le groupe de travail Technique vient de nous annoncer que cette norme a été adoptée. La norme détermine le mode de mesure et d’évaluation des valeurs de résonance sonore ambiante générées lors de la marche sur un revêtement de sol stratifié. L’intensité du niveau sonore est indiquée en valeurs sone, l’intégral de la courbe de l’intensité du son spécifique (sone/bark) par rapport à la largeur de bande critique (bark/zwicker). A la base de la mesure de la résonance sonore ambiante se trouve un sol de référence à fond de mousse qui doit répondre à certaines exigences produits énoncées dans la norme. Les valeurs déterminées lors d’un essai produit entrent dans un système de classification qui est défini comme Sound-Loudness (SL). Si les valeurs de résonance ambiante déterminées sont supérieures à la valeur SL 0 du sol de référence, le comportement du produit à la résonance sonore ambiante est meilleur que celui du sol de référence, si elles sont inférieures, ce comportement est moins bon..

Nouveau système de classification pour la résonance

Le système comprend quatre classes : SL0 (-5 à + 5), SL10 (+5 à +15), SL 20 (+15 à +25), SL30 (+25 à +35). Dr. Theo Smet, porte-parole du groupe de travail Technique chez EPLF : « Grâce à ce système de classification, nous avons mis au point un modèle d’évaluation très clair que nous pouvons utiliser dans le cadre de nos échanges avec l’industrie et les consommateurs finaux. » Tous les membres de l’EPLF sont convenus de mesurer le comportement la résonance sonore d’un revêtement de sol stratifié à l’aide de la méthode déterminée dans la norme EPLF et d’y orienter leurs futures campagnes publicitaires.

Beaucoup de nouvelles idées et de projets innovants. 2004 fut une année riche en évènements pour l’EPLF et ses membres. C’est avec engagement et par l’adoption de nouvelles approches créatives que nous allons répondre aux défis qui s’annoncent pour 2005. Mais en attendant, nous nous réjouissons à la perspective de l’édition 2005 de la Domotex et de la présentation des dernières nouveautés produits de la branche.

Contacto Prensa

EPLF®
Verband der Europäischen Laminatfußbodenhersteller e.V.
Anne-Claude Martin
Encargada de prensa
pressateplf [dot] com

Rue Defacqz 52
1050 Ixelles
Tel. +32.(0)2.536.86.74

(37.5 KB)
Leer más
Ir hacia arriba