Rechercher

Login

Fédération Européenne des Fabricants de Revêtements de Sol Stratifiés
EPLF Umwelt & Ökologie

FAQ

Ce que vous avez toujours voulu savoir...
Cliquez sur FAQ (Frequently Asked Questions) et trouvez les réponses aux principales questions sur le thème des revêtements de sol stratifiés. Si vous ne trouvez pas de réponse à vos questions, il s'agit vraisemblablement d'une question très spécifique. Dans ce cas, nous vous prions de contacter votre conseiller technique ou le fabricant.

 

Doit-on dire stratifié ou revêtement de sol stratifié ?

Le terme correct est revêtement de sol stratifié. Stratifié (dérivé du mot strate, couche) signifie littéralement : couches compressées. Les stratifiés sont également utilisés dans l'industrie du meuble par exemple. Dans le langage courant, le mot stratifié a cependant remplacé l'expression revêtement de sol stratifié.

À quoi reconnaît-on la qualité d'un revêtement de sol stratifié ?

Au moment de l'achat, il faut veiller à ce que les classes d'usage selon la norme EN 13329 et le marquage CE soient présents sur l'emballage du revêtement de sol. La résistance aux sollicitations quotidienne et la qualité de ces revêtements de sol stratifiés ont fait l'objet de nombreux tests. Le logo EPLF « Quality and innovation made in Europe » est également un gage de qualité certifiée. 

Le marquage CE comme gage de sécurité : 
Le célèbre marquage CE est un marquage de produit qui, conformément à la législation européenne, a été créé pour protéger tous les consommateurs finaux en Europe. La règlementation correspondante assure qu'un produit est uniquement mis sur le marché s'il respecte les dispositions de toutes les directives européennes applicables. Pour les revêtements de sol stratifiés, les exigences strictes concernent principalement les émissions et la résistance au feu ainsi que le caractère antidérapant.

Les classes d'usage comme gage de qualité
Conformément à la norme européenne (EN) 13329, les revêtements de sol stratifiés commercialisés en Europe peuvent être étiquetés avec des symboles protégés appelés les classes d'usage. Celles-ci donnent des informations sur la résistance et donc sur les domaines d'application conseillés pour un revêtement de sol. Pour un contrôle conforme à la norme, le produit est constamment soumis à des tests standardisés qui assurent un niveau élevé de qualité.
Classes d'usage

Comment poser un revêtement de sol stratifié ?

Le plus important lors de la pose d'un revêtement de sol stratifié est la qualité du sol. Est-il suffisamment lisse et assez sec ? Pour les sols en chape, un pare-vapeur est nécessaire. Il empêche l'humidité résiduelle de remonter du sol. Une sous-couche en PE, par exemple comme on en trouve dans le commerce pour cet usage, convient parfaitement comme pare-vapeur. Il faut également une sous-couche d'isolation acoustique pour réduire les bruits de pas, par exemple en mousse PU ou en carton ondulé. Le revêtement de sol stratifié peut être posé sur de la chape, mais également sur d'anciens sols existants en bois, en pierre, en céramique, en plastique, etc. Pour cela, il est cependant impératif de respecter les indications du fabricant !

Les revêtements de sol stratifiés modernes avec système d'encliquetage rendent la pose du stratifié extrêmement facile. Il faut commencer par poser deux à trois rangées. La première lame d'une rangée doit au moins mesurer 40 cm de long. Assurer la distance nécessaire de 10 mm par rapport au mur à l'aide de cales. Calculer ensuite la largeur de la pièce. La largeur des lames de la dernière rangée ne doit pas être inférieure à 5 cm. Le cas échéant, les lames de la première rangée doivent être raccourcies. Ensuite, encliqueter toutes les lames jusqu'à ce que l'ensemble du revêtement de sol soit posé. La surface de pose du stratifié ne doit pas dépasser huit à dix mètres de long ou de large. Si la surface est supérieure, prévoyez un joint de dilatation. Une fois le revêtement de sol posé sur toute la surface, vous pouvez installer les plinthes qui, selon le système, sont vissées ou collées.

Est-il possible de poser du stratifié sur de la moquette ?

Selon les indications du fabricant, les moquettes ne constituent pas une surface adaptée, car la masse de velours de la moquette ne résiste pas aux fortes sollicitations. Et les raccords sont particulièrement sollicités avec les systèmes d'encliquetage. Le cas échéant, contactez le fabricant du revêtement de sol stratifié.

Est-il possible de poser du stratifié sur du carrelage ?

Lorsque le carrelage est suffisamment droit et qu'il répond aux exigences pour le sol se trouvant en dessous d'un revêtement de sol stratifié (voir ci-dessus), c'est normalement possible. Une sous-couche isolante permet d'égaliser les irrégularités ou les différences de hauteur du carrelage. Le cas échéant, contactez votre fabricant.

Est-il possible de poser du stratifié sur un chauffage au sol ?

Les revêtements de sol stratifiés peuvent être posés sur un chauffage au sol à l'eau chaude à condition que cela soit fait correctement. Le revêtement de sol stratifié présente une résistance favorable au passage de la chaleur et permet une utilisation particulièrement rentable du chauffage au sol à l'eau chaude. La sous-couche doit cependant être adaptée au chauffage au sol, la résistance au passage de la chaleur ne doit en aucun cas être trop élevée. 

Pour les chauffages au sol électriques, il faut impérativement veiller à ce que le revêtement de sol stratifié soit adapté à ce système. La température maximale de la surface du revêtement de sol stratifié posé ne doit pas dépasser 26 °C, sous peine d'entraîner un gonflement des joints et des déformations inesthétiques. Demandez donc toujours conseil à votre fabricant. De manière générale : la pose d'un revêtement de sol stratifié sur un chauffage au sol électrique nécessite une analyse technique.

Le revêtement de sol stratifié doit-il être posé dans un certain sens ?

L'aspect général du revêtement de sol stratifié composé des différentes lames change en fonction du sens de pose dans la pièce qui est lui-même défini par l'incidence de la lumière et la perspective principale. Le sens de pose peut influencer l'impression d'espace, c'est-à-dire la perspective d'une pièce. Il est donc recommandé de toujours poser le revêtement de sol stratifié dans le sens d'incidence de la lumière.

Quelle taille doivent avoir les joints des bords/de dilatation ?

La dimension des éléments du revêtement de sol stratifié peut changer en fonction des changements climatiques. Il faut donc toujours prévoir des joints de dilatation d'au moins 10 mm ou plus conformément aux prescriptions du fabricant / fournisseur et en fonction de la surface.

La surface composée des différents éléments du revêtement de sol stratifié doit toujours respecter une certaine distance par rapport à tous les éléments de construction fixes (murs, montants de porte, conduites d'alimentation, piliers, etc.). Il doit donc toujours y avoir un joint de dilatation qui permet suffisamment de mouvement afin que le revêtement de sol stratifié ne touche jamais les éléments de construction fixes

Le stratifié gondole. Que faire ?

Lorsque le stratifié gondole (fait des vagues), cela signifie souvent qu'à un ou plusieurs endroits dans la pièce, le sol n'a pas suffisamment de place pour travailler. La plupart du temps, il s'agit d'une mauvaise pose, par exemple sans joint de dilatation ou avec un joint trop petit. Si vous êtes un bricoleur adroit, vous pouvez procéder comme suit. Dans le cas contraire, nous vous conseillons de contacter votre poseur de revêtement de sol.

  1. Retirez toutes les plinthes (également les barres de seuil) et vérifiez s'il y a partout un joint par rapport aux murs.
  2. Si un butoir de porte a été installé, assurez-vous que celui-ci n'enfonce pas le revêtement de sol stratifié et qu'il y a suffisamment de place autour de la vis de fixation du butoir - il faut toujours percer un trou dans le stratifié (env. 20 mm) et ensuite fixer le butoir à la chape.
  3. Vérifiez tous les tuyaux de chauffage lorsqu'ils passent par le stratifié et la chape. Ici aussi, le revêtement de sol stratifié a besoin de place pour travailler.
  4. Ne jamais visser directement des éléments (par exemple les pieds d'un radiateur) sur le stratifié et la chape.
  5. Lorsque le stratifié borde un mur, il faut toujours le recouper à l'aide d'une scie circulaire plongeante - sur env. 1 cm. À d'autres endroits, il faut travailler à la main avec un ciseau affûté.
  6. Lorsque le stratifié est « libéré » partout, il se remet généralement en place après 1-2 jours.
  7. De manière générale : ne travaillez pas trop vite, sinon le sol risque d'être irrémédiablement endommagé.

 

Faut-il poser une sous-couche en dessous d'un revêtement de sol stratifié ?

La lame de stratifié, la sous-couche et le sol doivent être considérés comme un « système de revêtement de sol » complet. Un revêtement de sol stratifié peut uniquement faire la preuve de tous ses avantages lorsque la sous-couche comme partie du système de revêtement de sol fonctionne bien. 

La sous-couche constitue l'interface entre le revêtement de sol stratifié et le sol. Elle assure donc des fonctions importantes : elle garantit la pose correcte du revêtement de sol en égalisant par exemple les irrégularités ponctuelles du sol et en déchargeant ainsi le système d'assemblage par encliquetage des lames. Elle protège durablement l'ensemble du système de revêtement de sol contre les sollicitations quotidiennes dues au passage ou à la chute d'objets, mais aussi contre les sollicitations de longue durée par des meubles lourds. De plus, elle protège efficacement contre l'humidité résiduelle remontant du sol. Enfin, une sous-couche adaptée optimise les propriétés du revêtement de sol stratifié en ce qui concerne l'isolation acoustique ou les exigences thermiques.  

Il n'est pas rare que l'utilisation d'une sous-couche inadaptée ou qu'une mauvaise pose donne ensuite lieu à des réclamations. Utiliser une sous-couche adaptée permet d'optimiser le système de revêtement de sol stratifié dans son ensemble et d'allonger sa durée de vie.

Pourquoi faut-il toujours installer un pare-vapeur ?

Les fabricants recommandent de toujours installer un pare-vapeur (sous-couche en PE ou sous-couche isolante avec revêtement en aluminium) afin de protéger le revêtement de sol stratifié contre l'humidité ascendante du sol. C'est particulièrement important pour les pièces qui se trouvent au-dessus d'une cave ou pour les nouvelles constructions.

Est-il possible de remplacer séparément les lames d'un revêtement de sol stratifié ?

Les éléments du revêtement de sol fortement endommagés peuvent être remplacés par un spécialiste de manière à ce qu'aucune différence n'apparaisse sur la surface dans son ensemble. Il existe des profils d'aspiration spéciaux qui permettent de soulever les différentes lames (aspirer). Ensuite, la nouvelle lame doit être installée. Pour réparer de petits dommages sur le sol, il existe des kits de réparation.

De quoi est fait le stratifié ?

Le revêtement de sol stratifié se compose à 80 pour cent de bois : fibres de bois, le cas échéant copeaux de bois, cellulose issue du bois (= papier). On retrouve des dérivés du bois dans les trois couches du revêtement de sol stratifié : 1. Papier décor + overlay (= couche d'usure), 2. Plaque de support, 3. Contre-balancement. À l'exception de la plaque de support, chacune de ces couches est imprégnée de résines synthétiques (notamment de résine de mélamine). 
Celles-ci sont compressées sur la plaque de support sous haute pression et à haute température. Les revêtements en résine synthétique sont utilisés depuis des décennies dans la production de meubles de cuisine et de laboratoire, pour les équipements de bureau et dans l'aménagement de magasins. Il s'agit ici de matériaux de qualité supérieure, résistants à l'usure et sans danger pour les denrées alimentaires avec d'excellentes propriétés d'entretien et de nettoyage : les revêtements de sol stratifiés ont une surface hermétique dans laquelle la poussière et la saleté ne peuvent pas pénétrer. C'est pourquoi ils sont extrêmement hygiéniques, faciles à entretenir et ils conviennent particulièrement aux personnes allergiques.

Les revêtements de sol stratifiés certifiés UE sont principalement fabriqués à partir de matières premières renouvelables et ne contiennent aucun plastifiant. Les principaux composants des lames sont des fibres de bois ainsi que de la cellulose de bois sous forme de papiers spéciaux de qualité supérieure. 

Les labels de qualité attestent de l'origine durable des dérivés du bois utilisés. De plus, tous les composants des revêtements de sol respectent la très stricte directive européenne sur les substances chimiques (REACH) pour protéger la santé et l'environnement.
 
Le bois fait partie des matières premières renouvelables d'origine végétale. C'est pourquoi les revêtements de sol stratifiés sont considérés comme un produit écologique et durable et peuvent même être recyclés.

Composition du produit

Est-ce que le stratifié libère des formaldéhydes ? Est-ce qu'il est polluant ?

Comme tous les produits à base de bois, les revêtements de sol stratifiés aussi contiennent des formaldéhydes que l'on trouve dans l'environnement naturel et qui sont également produits par le corps humain. Le stratifié peut donc ensuite les libérer dans l'air ambiant. Selon un rapport d'expertise de l'institut WKI (Fraunhofer Wilhelm-Klauditz-Institut für Holzforschung) à Braunschweig, la quantité des émissions possibles est cependant très faible et se situe dans les limites normales de la « pollution ambiante » de l'air. Elle est comparable aux valeurs d'émission du bois naturel et est bien en dessous de la valeur limite légale de 0,1 ppm (= 0,12 mg/m3 d'air), également appelée valeur E1. Selon le WKI, les revêtements de sol stratifiés peuvent donc être utilisés sans problème dans des pièces sensibles comme les chambres d'enfants et les jardins d'enfants.

Expertise environnementale du WKI

Comment jeter le stratifié ? Peut-il être recyclé ?

L'élimination du stratifié ne pose aucun problème. Les restes de la pose et d'autres éléments peuvent être jetés dans les ordures ménagères. Les sols entiers dont on souhaite se débarrasser par contre doivent être directement déposés dans une décharge. Étant donné que les revêtements de sol stratifiés se composent à plus de 80 pour cent de bois, ils peuvent également être brûlés comme d'autres produits à base de bois. En raison de nouveaux procédés techniques, les revêtements de sol stratifiés sont même recyclables. Réduits en sciures ou en fibres, 85 pour cent de la masse d'un revêtement de sol stratifié peuvent être réutilisés dans le processus de fabrication. Les sciures et les fibres peuvent même être utilisées comme substrats de culture dans l'agriculture et pour le jardinage.

Quels décors de revêtements de sol stratifiés existe-t-il ?

Le stratifié est disponible avec les décors les plus variés. Les décors en bois sont très appréciés, mais les décors en pierre et en carrelage sont également très tendance. Tout est possible. Que ce soit du hêtre, du chêne, de l'orme, de l'aulne, du cerisier, du noyer ou du teck - les techniques d'impression permettent de reproduire à la perfection pratiquement toutes les essences de bois. Le décor du revêtement de sol stratifié ressemble d'ailleurs de plus en plus à son modèle dans la nature : on « sent » pratiquement la structure du bois sur la lame de revêtement de sol stratifié. Pour la pierre et le carrelage, il existe par exemple le marbre, le graphite, l'ardoise ou le travertin. Les décors en pierre aussi sont aujourd'hui plus authentiques que jamais - avec ou sans joint. Outre le bois et la pierre, il existe de nombreux autres décors créatifs individuels.

Le stratifié est-il hygiénique ?

En raison de sa surface hermétique, le revêtement de sol stratifié est extrêmement hygiénique. La surface, qui se compose d'un matériau particulièrement dur (résine de mélamine), empêche la saleté et les bactéries de pénétrer dans le sol. Mais le stratifié n'est pas seulement hygiénique, il est également extrêmement résistant. Vous pouvez écraser une cigarette sur un revêtement de sol stratifié sans que la surface ne soit endommagée. La résistance extrême du stratifié est une des raisons qui expliquent pourquoi ce revêtement de sol est souvent utilisé dans les espaces publics, dans les grands magasins, dans les salles de sport, etc. Mais à la maison aussi, les propriétés de ce revêtement de sol sont très avantageuses, par exemple dans la cage d'escalier ou dans la chambre d'enfants.

Combien coûte un revêtement de sol stratifié ?

La gamme de prix des revêtements de sol stratifiés est très grande. Comme pour tous les produits, la règle est ici : « You get, what you pay for » (vous recevez ce pour quoi vous payez). En clair : plus la qualité est élevée et plus l'apprêt du sol est bon, plus le prix est élevé. Un revêtement de sol stratifié avec isolation acoustique intégrée et hydrophobisation des chants (protection spéciale des chants contre la pénétration de l'humidité) vaut certainement son prix, et un modèle plus simple, qui ne comporte pas ces fonctions supplémentaires, est beaucoup moins cher. Mais attention aux produits bon marché ! Vérifiez si les exigences de base définies par la norme EN 13329 pour les revêtements de sol stratifiés sont remplies.

Comment savoir si un revêtement de sol stratifié est le bon ?

Vérifiez d'abord le domaine d'utilisation du revêtement de sol ! Le revêtement de sol stratifié doit-il être posé dans la chambre, dans le salon ou dans la cage d'escalier ? Il va de soi que le sol dans la cage d'escalier est soumis à des sollicitations plus importantes que dans la chambre. C'est pour répondre au mieux à la question des domaines d'utilisation que la norme EN 13329 pour les revêtements de sol stratifiés a défini ce que l'on appelle des classes d'usage. 
Les classes d'usage sur l'emballage du produit informent sur la résistance de votre revêtement de sol stratifié. Les classes 21-23 conviennent aux espaces de vie privés, les classes 31 à 34 conviennent aux espaces publics commerciaux. Plus le nombre est élevé, plus le sol est résistant.

Les trois classes suivantes conviennent aux espaces de vie privés : 21 = faible utilisation (par exemple dans la chambre), 22 = utilisation normale (par exemple dans le salon), 23 = forte utilisation (par exemple dans la cage d'escalier). Des pictogrammes indiquent ces classes sur l'emballage des produits.

 

Comment entretenir un revêtement de sol stratifié ?

Un balai ou un aspirateur adapté aux sols durs permettent d'éliminer rapidement et efficacement la poussière et la saleté. De temps en temps, on peut également frotter le sol à l'aide d'un chiffon humide bien essoré Veillez à ce qu'il n'y ait pas d'eau qui pénètre dans les joints ! Étant donné que la plaque de support du revêtement de sol stratifié est en bois, l'humidité risque de faire gonfler les joints de manière inesthétique. L'idéal est d'ajouter à l'eau un nettoyant spécial pour stratifié disponible dans tous les commerces. Important ! N'utilisez en aucun cas de la cire ou du polish ! Ils n'adhèrent pas à la surface imprégnée de résine du revêtement de sol stratifié et forment des taches, des traînées grasses et des traces inesthétiques. 

Fiche relative au nettoyage

Qu'est-ce qu'une EPD et quelle signification a-t-elle pour les revêtements de sol stratifiés ?

Les revêtements de sol stratifiés ont un excellent bilan écologique avec des valeurs très positives en ce qui concerne la consommation primaire d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre. Ce revêtement de sol se distingue aussi en ce qui concerne la qualité de l'air ambiant. C'est ce qu'attestent des déclarations environnementales des produits, les « EPD » (Environmental Product Declarations). Lorsqu'il s'agit de choisir un nouveau revêtement de sol écologique et durable, que ce soit dans le domaine privé ou public, les EPD offrent les meilleurs arguments en faveur des revêtements de sol stratifiés. 

Les EPD sont octroyées par l'IBU - Institut Bauen und Umwelt e.V., Berlin. Ces déclarations sont notamment un document très important pour les architectes et les concepteurs de projets qui souhaitent construire de manière durable. Les EPD doivent régulièrement être mises à jour en raison des progrès techniques.

Que contiennent-elles :
Les EPD documentent les propriétés écologiques des produits de construction. Elles constituent donc une base d'information fiable pour les évaluations écologiques des bâtiments selon la norme DIN EN 15978 (Contribution des ouvrages de construction au développement durable - Évaluation de la performance environnementale des bâtiments - Méthode de calcul). Les déclarations environnementales des produits contiennent des informations sur l'utilisation de l'énergie et des ressources ainsi que sur l'étendue de la contribution du produit à l'émission de gaz à effet de serre, à l'acidification, à l'utilisation excessive d'engrais, à la destruction de la couche d'ozone et à la formation de smog. Ces déclarations contiennent également des informations sur les caractéristiques techniques nécessaires à l'évaluation de la « performance » du produit de construction dans le bâtiment comme la longévité, l'isolation thermique et acoustique ou l'influence sur la qualité de l'air ambiant.

En 2009, l'EPLF fut l'une des premières fédérations dans le secteur des revêtements de sol à initier la création des déclarations environnementales EPD et a ainsi ouvert la voie à plus de transparence et de sécurité des produits pour les consommateurs finaux. 
Depuis, la norme ISO 14025 prévoit des EPD types internationales pour les produits par les membres de l'EPLF. 

Lien vers les EPD pour l'EPLF : 
IBU e.V.  
http://ibu-epd.com/ (voir : EPLF)

Faire défiler vers le haut